Actualités arrow Archives arrow Camp 2011 arrow Reconnaissances
Reconnaissances : le succès d'un voyage

A fin mars dernier, une délégation swisscor s'est rendue en Macédoine pour présenter le projet du camp médicalisé aux autorités gouvernementales et pour procéder, en collaboration avec les directions des institutions, au choix des enfants qui seront accueillis.

swisscor tire un premier bilan de ce voyage de préparation avec M. Jörg Rickenmann, Secrétaire général de la Fondation swisscor. Entretien.

 

Quels sont les objectifs de telles reconnaissances ?

 

Les travaux de préparation du camp médicalisé 2011 ont débuté en 2010 déjà par l’élaboration du concept et sa présentation par l’Ambassadeur de Suisse à Skopje aux Ministères en charge des institutions d’hébergement de l’enfance vulnérable en Macédoine. Concrètement, les reconnaissances servent à présenter le camp auprès des autorités qui confient leurs enfants pour la durée du camp médicalisé à swisscor et à expliquer les documents de la préparation au voyage aux directions des institutions pour enfants.

 

Qui composait cette délégation ? 

 

La délégation était composée de deux équipes, l’une protocolaire pendant deux jours et l’autre technique durant cinq jours.

L’équipe protocolaire, accompagnée de M. l’Ambassadeur Stefano Lazzarotto, a rencontré le Ministre de la Politique Sociale de Macédoine ainsi que la présidence de la Croix-Rouge de Macédoine avec qui swisscor collaborera pour le suivi des enfants après le camp. Cette équipe était composée du Dr méd. Gianpiero A. Lupi, Président du Conseil de Fondation, de Daniel Biedermann, Vice-président du Conseil de Fondation et ancien Directeur de la Croix-Rouge Suisse, de Stephanie Hofer, responsable du Mouvement Jeunesse Croix-Rouge Suisse qui, avec ses bénévoles, animera le programme interculturel du camp (jeux pédagogiques) et de Sacha Distel, chef de l’instruction de la Protection civile du canton de Schaffhouse qui, avec ses membres, sera en charge de la logistique du camp.

De son côté, l’équipe technique a visité neuf institutions sélectionnées en Macédoine. Lors des entretiens, elle a commenté les documents médicaux swisscor ainsi que le programme du camp. Tous ces documents étaient rédigés en langues albanaise et macédonienne (cyrillique). Cette équipe était composée de Mme Dr méd. Françoise von Tscharner, Commission médicale swisscor, responsable de l’organisation du programme médical, de Martin Jäggi, responsable de la direction du camp et de Jörg Rickenmann, Secrétaire général swisscor et responsable de la préparation du voyage des enfants.

 

Qui sont les enfants accueillis cette année ? 

 

Le camp médicalisé swisscor accueillera 82 enfants et 14 accompagnants parlant deux langues différentes (macédonien à 80% et albanais à 20%). Ils et elles proviennent de différentes institutions réparties en Macédoine et sont de diverses cultures et ethnies.

Dans le détail, 10 enfants (4 filles et 6 garçons) viennent de l’institution « 25 May Skopje » ; 31 enfants (11 filles et 20 garçons) de « 11th Oktober Skopje » ; 9 enfants (6 filles et 3 garçons) de « Banja Bansko Strumica » ; 12 enfants (6 filles et 6 garçons) de l’ « Ecole pour malvoyants, Dimitar Vlahov Skopje » ; 6 filles de « PolioPlus Skopje » et 14 enfants (7 filles et 7 garçons) de « Obdachlos Lubanski Chichivo celo ». Parmi eux tous, 9 enfants sont en chaise roulante.

 

Quel a été l'accueil réservé à la Fondation swisscor ?

 

La Fondation swisscor a une très bonne réputation en Macédoine ; en 2003, elle a accueilli 100 enfants et en 2006, 17 enfants lors du camp de la Paix. Ses interlocuteurs furent attentifs, coopérants et les entretiens se sont déroulés dans un climat de confiance réciproque.

 

Quelle est la collaboration avec les instances suisses sur place ?

 

Une nouvelle fois, pour ce 12e camp médicalisé, swisscor bénéficie d’une aide immense apportée par l’Ambassade de Suisse et le Bureau de la Coopération Suisse à Skopje. Depuis plusieurs mois, la collaboration a parfois été quotidienne pour la préparation du camp.

 

Le camp 2011, 12e camp médicalisé de la Fondation swisscor, sera bien différent du précédent. Quelles sont les nouveautés de cette année ?

 

Le Chef du DDPS, le Conseiller fédéral Ueli Maurer a offert la possibilité à la Fondation swisscor de négocier directement auprès d’armasuisse la location d’infrastructures de l’armée. Le camp médicalisé 2011 se déroulera donc au Centre de Recrutement de l’Armée à Mels. Les chambres à six lits sont confortables, le bâtiment est adapté pour la mobilité de personnes handicapées, l’infrastructure médicale est parfaite et permet tous les examens médicaux (cardiologie, ouïe, vue). swisscor pourra installer deux cabinets dentaires ; de vastes espaces extérieurs et la salle polyvalente permettront l’organisation des jeux pédagogiques. Le canton de Schaffhouse met à disposition le personnel – 25 personnes sur toute la durée du camp - pour assurer la logistique et le soutien – cuisiniers, chauffeurs, aide à l’accompagnement des enfants handicapés. Les animations culturelles sont confiées au Mouvement Jeunesse Croix-Rouge Suisse. Quinze bénévoles avec leurs moniteurs animeront ces moments si précieux de la rencontre des jeunesses.

 

Quels sont les prochains travaux de préparation ?

 

En Macédoine d’abord : en collaboration avec l’Ambassade de Suisse, swisscor collationne les dossiers médicaux des 82 enfants ; ces dossiers seront examinés par la Commission médicale swisscor jusqu’à la fin avril. Puis débutera la phase des procédures administratives pour l’établissement des passeports et la préparation au voyage (déplacement des enfants de l’institution à l’aéroport). Les 21 et 22 mai 2011, à Struga (170 km au sud de Skopje) swisscor invite les 14 accompagnants à un séminaire de préparation au camp médicalisé 2011. Plusieurs thèmes pratiques y seront développés afin de favoriser un accueil attentif et un déroulement optimal des programmes médicalisé et d’animation pour chaque enfant.

En Suisse ensuite : le Mouvement Croix Rouge Suisse organise des week-ends de préparation pour les quinze bénévoles. La Direction du camp va conduire une séance de coordination avec les autorités aéroportuaires de Zurich pour l’arrivée et le départ des enfants ; elle organise les commandes de nourriture, met en place les paramètres de sécurité pour le camp, prépare les différentes excursions. De son côté, la Commission médicale rassemble le matériel médical et coordonne l’engagement des spécialistes médicaux. La Communication prépare une conférence de pesse en Macédoine et les communiqués de presse en Suisse. La Protection civile du canton de Schaffhouse prépare elle l’engagement de ses effectifs pour garantir une permanence de 25 hommes sur toute la durée du camp. Enfin, le Secrétariat général veille à ce que les ressources personnelles et matérielles soient prêtes à l’accueil des enfants le 18 juillet 2011.

 

Quels seront les moments forts de ce camp 2011 ?

 

Plusieurs grands moments égrènent le camp swisscor. Pour l’arrivée et le départ, l’aéroport de Zurich met en place une procédure exceptionnelle pour l’arrivée et le départ de l’avion swisscor. Dès l’atterrissage (ou au départ), les cars de La Poste se placent à côté de l’avion ; enfants et bagages sont transférés sans attente pendant que les autorités douanières procèdent aux formalités. La durée entre l’arrivée de l’avion et le départ des cars est de l’ordre de 30 minutes.

Pour la quatrième fois consécutive, les recrues de la Musique militaire offrent un après-midi de plaisir musical aux enfants. Les musiciens se répartissent par registres et font découvrir leurs instruments aux enfants qui les essaient avec mille rires.

« Rencontres swisscor » : le 29 juillet 2011, tous ceux qui soutiennent swisscor, en argent ou en action, sont invités à une journée de fête des enfants. Les jeunes hôtes organisent un spectacle de danses et de chants.

La direction du camp organise un voyage en bateau sur le lac de Constance ainsi que la découverte d’animaux de la ferme et un pique-nique dans la nature.

A cela s’ajoutent jeux interculturels à dimension pédagogique et sport, permettant d’appendre à se connaître, à gagner en confiance, à nouer des amitiés, en un mot, à apprendre et à vivre la tolérance entre enfants de différents horizons.

 

swisscor – communication

Interview réalisée le 16 avril 2011