Actualités arrow Archives arrow Camp 2006
Le camp 2006

Le camp 2006 de la Fondation swisscors'est déroulé du 9 au 23 août 2006.

Il a accueilli 90 enfants en provenance des six pays et régions pour lesquels swisscor avait organisé des camps médicalisés depuis l'an 2000.

» Jour après jour...

 

Dates du camp swisscor et pays d’origine des enfants:
Du 9 au 23 août 2006, le camp médicalisé swisscor accueillera 90 enfants en provenance des 6 pays et régions pour lesquels swisscor a organisé des camps médicalisés depuis 2000. Ainsi le camp 2006 réunira 15 enfants de chaque pays et régions, dont 2 lourdement handicapés, 4 moyennement handicapés et 7 enfants démunis, orphelins ou mono-parentaux, tous provenant de milieux défavorisés. Ils viendront des pays et régions suivants :

        • Albanie (camp swisscor 2005)
        • Bosnie-Herzégovine (camp swisscor 2000)
        • Kosovo (camp swisscor 2000)
        • Macédoine (camp swisscor 2003)
        • Monténégro (camp swisscor 2004)
        • Serbie (camp swisscor 2001).

Les 15 filles et garçons de chaque pays et régions âgés de 9 à 13 ans seront accompagnés de 2 adultes qu’ils connaissent bien :

        • Un éducateur spécialisé de leur institution
        • Un assistant social de la Société de Croix Rouge Nationale de leur pays.

Sous l’égide de la Croix Rouge Suisse, un séminaire de préparation des accompagnateurs est organisé à Sarajevo du 05 au 07 mai 2006. La Direction du camp 2006, les médecins swisscor, la Croix Rouge Suisse et la Fédération Internationale des Communautés Educatives leur expliqueront leur mission d’accompagnement ainsi que le rôle important qu’ils doivent assumer entre les enfants et les traducteurs, le personnel soignant et l’ensemble de l’encadrement qui entoureront les enfants. La vie du camp avec ses nombreux divertissements leur sera aussi présentée. Le séminaire donnera à chacun l’occasion de faire connaissance afin que dès l’arrivée des enfants en Suisse, le camp se déroule dans les meilleures conditions.

Provenance des enfants:
Deux délégations swisscor sont allées en reconnaissance dans chaque pays et régions. Elles ont présenté le projet aux Ministères concernés et ont visité les institutions qui confieront les enfants. Elles se sont entretenues avec les accompagnateurs pour leur expliquer leur rôle important durant le camp.
Parmi les 15 enfants, quelques-uns viendront pour la deuxième fois à un camp swisscor. Il s’agit de ceux qui nécessitent l’adaptation de prothèses ou une observation médicale suite aux soins que swisscor a apporté les années précédentes. Les enfants viendront des institutions suivantes :

  • Albanie : « Maison Rouge » à Tirana, « Ecole Spéciale pour enfants handicapés » à Vlora
  • Bosnie-Herzégovine : « Institution for Children with special Needs - Drin » à Fojnica, « Children Home Bjelave » à Sarajevo.
  • Kosovo: “Shkolla fillore – Jeta e Re” à Komoran, “Center for Rehabilitation of Mother and Child” à Pristina, Shkolla fillore “Vëllëzërit Frashëri” à Gllogocit ainsi que des enfants proposés par l’association Handikos.
  • Macédoine : « 11th October » à Skopje, « Banja Bansko » à Strumica.
  • Monténégro : « Institution for Education and professional care for lignht mentally sick children – Zabjelo » à Podgorica, « Institution for Education and professional care for light mentally sick children – 1st June” à Podgorica, “Home for Children without parents” à Bjela.
  • Serbie : “Home Miodrag Matic” à Belgrade, “Center of Welfare of Infants” à Belgrade.

Préparation aux Balkans et en Suisse

Dans les Balkans : Actuellement, dans chaque pays et régions les formalités administratives sont en cours : établissements des dossiers médicaux, démarches pour l’établissement des passeports, demandes de visas.
En Suisse, les préparations vont bon train : informations au personnel d’encadrement, commandes de matériel, planification des transports des enfants, organisation des « events » et surtout une solide préparation matérielle et personnelle pour l’arrivée des enfants.

En effet, dès leur arrivée chaque enfant sera ausculté et recevra son dossier médical. Un programme de soins est établi individuellement pour la période du camp. Durant ces deux semaines, des chaises roulantes devront être acquises ou réparées, de nouvelles prothèses adaptées y compris l’apprentissage pour s’en servir. L’acquisition de ces nouvelles connaissances se fait en présence de l’accompagnateur qui aidera l’enfant, à son retour, à les manipuler avec dextérité.

 

Hajrija, un cas médical concret

 

camps 2006               

camps 2006

 

Hajrija : avant le camp (à gauche) et avec ses nouvelles jambes à l'issue du camp swisscor.

A l ’âge de 3 ans la petite Hajrija a eu un grave accident. Lorsqu’elle jouait sur la ligne de chemin de fer elle fut happée par le train. Elle en perdit les deux jambes qui furent sectionnées au niveau des genoux. Après une grande opération et un long séjour à l’hôpital, elle fut renvoyée à la maison. Malheureusement, les parents furent totalement dépassés par la situation et délaissèrent purement et simplement la petite Hajrija. Celle-ci fut placée - faute de mieux - dans un home pour adultes handicapés mentaux. Comme personne n’avait d’argent pour faire confectionner des prothèses, on lui fit des petites bottes avec des vieux pneus de voiture. Avec ses „chaussures“ de fortune elle pouvait au moins se déplacer sous les tables du home.

Hajrija eut la possibilité, 4 ans après son accident, de participer au camp swisscor 2006. Grâce à une bonne préparation, une firme spécialisée put dans le temps record de seulement 10 jours confectionner et adapter deux prothèses pour la petite fille. Son accompagnateur - un physiothérapeute - fut instruit dans le maniement et le soin des prothèses.

Nous voyons ici Hajrija dans son home, en Bosnie-Herzegovine, avec ses prothèses. 4 ans après son accident, elle peut à nouveau marcher et elle a même dansé pour une télévision locale.